les plantes dépolluantes...

Aller en bas

les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Mar 31 Mar - 16:45

C'est un fait, nos maisons et appartements sont remplis de substances nocives au noms exotiques.


Petit florilège :

- Le formaldéhyde : il est présent dans : les cigarettes, panneaux de particules, contreplaqués, lamellés collés, mélaminés, formica, laine de verre et de roche, traitement des textiles et du cuir.
- Le benzène : peintures, plastiques, résines, adhésifs, fumées de cigarettes.
- L’ammoniac : produits ménagers dégraissants, notamment l’eau de Javel
- Le pentachlorophénol (PCP): fongicides des traitements du bois
- Le toluène : solvant des peintures, laques, adhésifs des moquettes
- Le trichloréthylène : solvants pour peintures, vernis, colles, lasures…
-le monoxyde de carbone :principalement émis par des appareils de chauffage à gaz, à pétrol, à charbon ou à bois qui sont mal réglés.
-le xylène : peinture, solvants, vernis...;utilisé aussi en nettoyage/ pesticides, naturellement dégagé dans les feux de forêt.
-les ondes électromagnétiques






Sommes-nous pour autant condamnés à vivre au sein d’une pollution constante ?

Que nenni !

Des chercheurs de la Nasa ont découvert (il y a 20 ans !) que certaines plantes pouvaient venir à notre secours. Bien sur, une seule plante ne suffit pas à éliminer tous les types de polluants, alors n’hésitez pas à les combiner !


Comment ça marche ?
Les polluants de l’air sont absorbés par les feuilles, celle-ci émet ensuite de la vapeur d’eau et améliore ainsi le taux d’oxygène. Plus les feuilles sont larges et/ou nombreuses plus c’est efficace.
Les plantes peuvent être installées dans toutes les pièces, y compris les chambres car malgré une idée reçue le rejet en carbone est très largement inférieur à l’apport en oxygène.
on privilégiera une composition de 3 plantes par pièce ( une plante pour 9m2 en gros)


Petite liste non exhaustive :

- Céréus Peruvianus (cactus cierge) : les ondes électromagnétiques des ordinateurs, TV et autres…

( j'ai pas de photo mais c'est un bête cactus tout droit en forme de colonne)




-
Aglaonema Very Happy'une hauteur variant de 20 à 100 cm et d'un diamètre de 30 à 40 cm, l'Aglaonema appartient à la famille Araceae. Plante très facile à vivre, aux larges feuilles panachées. Elle aime être bassinée de temps en temps, à l’eau tiède, se satisfait d’une lumière tamisée, supporte le chauffage et la climatisation.
Effet dépolluant : benzène, toluène, formaldéhyde.

ENTRETIEN
Arrosage modéré, faibles besoins en lumière (300 lux). Température comprise entre 15° et 25°.

SITUATION
Originaire des forêts humides d'Asie du sud-est, l'Aglaonema se développera parfaitement à l'ombre, dans des atmosphères humides et relativement chaudes.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Bureau
# Séjour
# Salle de bain

- Chlorophytum : Quasiment increvable, les nouvelles pousses ne demandent qu’à s’enraciner si on les met dans du terreau. Disposez-les un peu partout dans la maison, dans des suspensions.
Effet dépolluant : monoxyde de carbone, toluène, formaldéhyde.

- Ficus : Il fait l’effet d’un petit arbre élégant, très facile à conserver dans une pièce bien éclairée, en lumière intense mais filtrée. Il faut l’arroser quand la terre est sèche en surface.
Effet dépolluant : formaldéhyde.



Dracaena marginata : benzène et formaldéhyde

- Dracaena
Appartenant à la famille des Agavacées, la hauteur du Dracaena Marginata varie entre 80 cm et 150 cm. Il se distingue par ses tronc multiples en étage et ramifiés.

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
Benzène
Formaldéhyde
Monoxyde de carbone
Toluène
Trichloréthylène
Xylène

ENTRETIEN
Besoin en lumière relativement faible (500 lux), éviter le rayonnement solaire direct. Température comprise entre 15° et 25°. Arrosage modéré en veillant à conserver le substrat peu humide.
Tout en hauteur, le dracaena est volumineux sans être encombrant. Le placer dans un angle bien éclairé, sans soleil direct, et loin du radiateur, en évitant de trop l’arroser.

SITUATION
Originaire de Madagascar, le Dracaena Marginata apprécie les atmosphères chaudes, humides et ombragées.

Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?
Bureau
Chambre
Séjour ( c'est La plante pour une maison où l'on fume)


- Azalée : Elle apprécie d’être arrosée régulièrement à l’eau non calcaire et tiède (mais surtout pas d’eau stagnante dans la soucoupe !), une vaporisation régulière de ses feuilles à l’eau douce et tiède, et de vivre sous une lumière indirecte à 18° C maximum durant la floraison. Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure.
Effet dépolluant : ammoniac.

- Chrysanthème :
Appartenant à la famille des Astéracées, la hauteur du Chrysanthème varie entre 30 cm et 150 cm. Les nombreuses variétés (une vingtaine) offrent une grande diversité de couleur et de forme de fleurs.

# Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
# Ammoniac
# Benzène
# Formaldéhyde
# Monoxyde de carbone
# Trichloréthylène

ENTRETIEN
Besoin en lumière relativement important (2000 lux). Température entre 0° et 16°. Lorsque l'hiver est rop rigoureux, n'hésitez pas à rentrez vos plantes à l'abri. Arrosage abondant.

SITUATION
Originaire de Chine, de Russie et du Japon, le Chrysanthème apprécie les climat tempérés.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Bureau
# Séjour

- Lierre :Appartenant à la famille des Araliacées, à l'état naturel l'Hedera Helix est une plante ligneuse et grimpante. On parle d'hétérophyllie pour le caractérisé, ce qui signifie qu'il porte différentes formes de feuille selon leur situation sur la tiges. Généralement, le Lierre produit de courtes racines adventives qui s'accrochent à toute surface humide. Il est extrêmement robuste.

Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
Benzène
# Formaldéhyde
# Trichloréthylène
toluène
monoxyde de carbone.

ENTRETIEN
Besoin en lumière modéré correspondant à notre climat tempéré (800 lux). Bien qu'on le rencontre fréquemment à l'extérieur à des températures comprises entre 10° et 15°, le Lierre s'acclimate très bien à l'intérieur où la température varie entre 15° et 21°. Comme de nombreuses plantes, le Lierre doit être arrosé modérément. L'excès ou le manque d'eau provoqueront le jaunissement des feuilles. Vaporiser-le contre les attaques d’acariens.

SITUATION
Le Lierre est une des rares plantes de notre sélection originaire d'Europe et des climats tempéré ou méditerranéen.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ?
# Bureau
# Chambre
# Cuisine
# Séjour
# Salle de bain
Il s’adapte à un intérieur frais et peu lumineux. Lorsque le lierre est cultivé en suspension, les tiges s’allongent assez vite.

Effet dépolluant :
#formaldéhyde


- Nephrolepis : Cette fougère peu s’étaler sur un bon mètre de largeur. Placez le pot dans une pièce fraîche en lumière tamisée
Effet dépolluant : elle favorise l’action dépolluante des autres plantes.


- Philodendron : Bien nourri et arrosé, ce végétal devient assez vite imposant, développant de larges feuilles brillantes très faciles à nettoyer. Le mieux est de lui positionner un gros tuteur. Ainsi il pourra s’y accrocher et grimper vers le haut. Cette plante, aime la lumière, mais pas le soleil direct.
Effet dépolluant : formaldéhyde, PCP.



le pothos (lierre du diable)

Propriétés dépolluantes : L'efficacité du pothos contre le monoxyde de carbone a été prouvé par Phyt'Air, un programme scientifique français. Le "lierre du diable" absorbe aussi le toluène et benzène.

Atouts : Très facile à cultiver, le pothos (Scindapsus aureus) pousse très bien dans nos intérieurs et nous débarrasse des COV toxiques produits par la peinture, la cuisinière, la fumée de cigarette, les détergents…

Dans quelle pièce ? Partout dans la maison, au bureau ou bien dans son atelier. Attention : la sève peut être irritante pour la peau.

Besoins : Placez votre pothos dans un endroit mi-ombragé où la lumière est diffuse. Surtout pas de soleil direct, sinon il perdra son éclat ! Il peut supporter des périodes de sécheresse, mais pas trop prolongées. Pensez aussi à le tailler régulièrement. Une température entre 15 et 25 degrés lui convient idéalement.: Pour obtenir de larges feuilles, palissez les tiges grimpantes du pothos sur un tuteur recouvert de mousse (à conserver humide). Les racines vont s’y fixer et puiser l’eau.


- Rhapis :Appartenant à la famille des Arécacées, le Rhapis se caractérise par des feuilles vert foncé en forme d'éventail qui sont portées par des pétioles d'une vingtaine de cm.

# Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
#Ammoniac
# Formaldéhyde
# Xylène

ENTRETIEN
Faible besoin en lumière (500 lux), en prenant soin d'éviter le soleil direct. Température comprise entre 10° et 25°. Arrosage abondant en été et modéré en hiver.

SITUATION
Originaire Chine du Sud et d'Asie, le Rhapis se développe à l'état naturel dans des sous-bois très humides et ombragés.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Cuisine

- Sanseveria ( ou sansevieria):
Appartenant à la famille des Agavacées, la hauteur de la Sansevière varie entre 30 cm et 100 cm. Elle se caractérise par de longues feuilles pointues et charnues, avec une bande extérieure de couleur jaune ou blanc.

# Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
#Benzène
# Formaldéhyde
# Toluène
# Trichloréthylène
# Xylène

ENTRETIEN
Faible besoin en lumière (300 lux). Large amplitude thermique, de 10° à 30°. Arrosage modéré. La Sansevière supporte très bien le manque d'eau. En revanche, l'excès d'eau entraine le pourrissement des feuilles.

SITUATION
Originaire des régions arides d'Afrique où le climat est tropical et sec, la Sansevière est habituée à la sécheresse.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Bureau
# Chambre
# Cuisine
# Séjour
# Salle de bain

- Syngonium : C’est une liane, dont les tiges s’étalent sur 2m en pot. Il faut donc le palisser sur un treillis, ou placer la potée en suspension, à la lumière vive, mais indirecte. Vaporisez les feuilles quand il fait plus de 20°C.
Effet dépolluant : formaldéhyde.

LA FOUGÈRE:
Propriétés dépolluantes : c'est la "plante star" pour absorber le formaldéhyde ! La fougère dite de Boston (Nephrolepis exaltata 'Bostoniensis') est également efficace contre le xylène.

Atouts : La fougère de Boston est une plante courante au feuillage sauvage. Elle absorbe les les composés organiques volatils (COV) toxiques provenant de meubles, de colles, de la peinture… C'est une des plantes les plus efficaces pour dépolluer votre maison ou votre bureau. En plus, elle demande peu d'entretien !

Dans quelle pièce ? Dans des pièces humides comme la salle de bains, la chambre à coucher, le salon ou encore dans une chambre d'enfant (il n'y a pas de contre-indication pour les enfants sensible aux allergies).

Besoins : La lumière peut être vive mais pas directe. Arrosez-la souvent au printemps et en été, mais en hiver laissez sécher la terre. Pensez à dépoussiérer les feuilles. La fougère se développe idéalement entre 10 et 20 degrés.


Appartenant à la famille Araceae, la hauteur de l'Anthurium varie entre 30 et 60 0 cm de hauteur, avec de grandes feuilles d'une vingtaine de cm. IMPORTANT : La sève et les jeunes feuilles sont toxiques par ingestion ou par contact.

# Quels polluants sont décomposés par cette plante ?
# Ammoniac
# Formaldéhyde
# Monoxyde de carbone
# Xylène

ENTRETIEN
Besoin en lumière relativement important (1200 lux), il est toutefois déconseillé de l'exposer directement aux rayons du soleil. Humidité élevée. Température entre 15° et 22°. Arrosage abondant.

SITUATION
Originaire des forêts du Guatemala et du Costa Rica, l'Anthurium apprécie les atmosphères chaudes et humides.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Cuisine
# Salle de bain


Dernière édition par Lèna le Lun 27 Sep - 10:38, édité 1 fois
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Mar 31 Mar - 17:19

suite:
le cactus colonnaire

Propriétés dépolluantes : Selon des scientifiques italiens, allemands et suisses, le cactus colonnaire (également appelé "cierge du Pérou") absorberait les ondes électromagnétiques !

Atouts : Le cactus colonnaire (Cereus peruvianus) absorbe les ondes émises par le four à micro-ondes, les écrans d'ordinateur ou de télévision, et les autres appareils électroménagers. En plus, il est facile d'entretien et demande peu de soins.

Dans quelle pièce ? Dans un bureau ou dans la cuisine.

Besoins : Le cactus a besoin de beaucoup de lumière, placez-le près d'une fenêtre. Faites attention de ne pas trop l'arroser : en hiver, humidifiez le terreau tous les mois, et le reste de l'année, arrosez très peu.


Crassula ou arbre de jade
Appartenant à la famille de Crassulacées, la Crassula Ovata est pls communement appelée Arbre de Jade. Son nom provient du latin crassula qui signifie épais. Ses feuilles épaisses stockent de l’eau et sont recouvertes d’une cuticule pour limiter l’évaporation de l’eau. À l'état naturel, l'Arbre de Jade peut atteindre 3 m de hauteur. Il est fréquent de voir des spécimens taillé en Bonsaï.

# Quels polluants sont décomposés par cette plante ? Ondes

ENTRETIEN
La crassula a besoin de lumière (1500 lux). Température comprise entre 5° et 25°. Besoin en eau très modéré, en particulier en hiver où un arrosage mensuel suffit. Le reste de l'année, veuillez à ce que le substrat ne soit pas trop humide.

SITUATION
La Crassula Ovata est originaire d'Afrique du sud, dans un climat semi-aride qui est caractérisé notamment par des larges amplitudes thermiques.

# Dans quelle(s) pièce(s) placer cette plante en priorité ? Bureau
# Cuisine
# Séjour

La fleur de lune (lis de la paix)


Propriétés dépolluantes : Rien ne lui résiste ! La fleur de lune absorbe le trichloréthylène, le benzène, l'ammoniac, le xylène et le formaldéhyde !

Atouts : De son nom scientifique Spathiphyllum, la fleur de lune (ou lis de la paix) a une grande capacité à filtrer l'air : mastics, colles, vernis, peinture, produits d'entretien, meubles cirés, papiers imprimés, fumée de cigarette… En plus, elle est facile d'entretien et très jolie pour décorer toutes les pièces de la maison.

Dans quelle pièce ? Chambre, bureau, séjour, salle de bains… Le spathiphyllum a sa place partout.

Besoins : La fleur de lune a un faible besoin de lumière, mais un fort besoin d’humidité. Attention toutefois lorsque vous l'arrosez : ne laissez pas d'eau dans la soucoupe ! Si la plante est trop poussiéreuse, nettoyez les feuilles avec un chiffon humide. Il faudra le faire régulièrement. La température idéale pour la fleur de lune se trouve entre 13 et 25 degrés.

des liens
http://www.plantes-depolluantes.com/habitat.php
http://www.plantes-depolluantes.com/plantes.php
http://www.planet.fr/anim/les-plantes-depolluantes.21046.11.fr.html
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

tableaux vegetaux

Message par Solange le Mer 24 Mar - 16:43

La pollution domestique nous inquiète de plus en plus , et c'est légitime selon moi (beaucoup plus concentrée que la pollution extérieur) :
- Utiliser un tableau vegetal composé de plantes dépolluantes ; pour avoir plus d'info et voir des exemples de tableaux vegetaux visitez ce site small-garden.fr
- Si vous avez plus de places et plus de moyens, penser au mur vegetal ; pour en savoir plus sur les murs vegetaux vous trouverez le site d'information suivant :
urbangarden.fr
Avec cela et une bonne aération quotidienne, je penses que votre air intérieur sera épuré !

Solange
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Jeu 25 Mar - 10:31

Bonjour Solange et merci pour ses liens et ta contribution ( un peu publicitaire??)...en même temps, dans le forum nous avons déjà abordé lesmurs végétaux ( dans la partie jardin/terre)

parce qu'ici si on fait de la pub, on ne prêche pas pour une seule église
http://www.vegetablo.com/
http://www.doriangreen.fr/boutique/liste_rayons.cfm
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Lun 27 Sep - 11:05

des livres à ce sujet:

Les plantes dépolluantes
Purifier l'air de la maison ou du bureau avec des plantes

* Auteur(s) : Geneviève Chaudet
* Editeur : Rustica éditions

* Nombre de pages : 128 pages
* Date de parution : 30/08/2007

Une sélection de 38 plantes reconnues pour leurs aptitudes à épurer l'air, ce guide vous indique pour chaque pièce de la maison les végétaux adaptés. Une description des plantes dépolluantes de A à Z incluse.


Les plantes qui purifient l'air de votre maison

* Auteur(s) : Cécile Baudet , Marie Dominique Guihard , Emmanuelle Mayer
* Editeur : Anagramme

* Nombre de pages : 124 pages
* Date de parution : 21/06/2007


Le guide Marabout des plantes dépolluantes : Agir pour purifier l'air dans la maison [Relié]
Claire Pinson (Auteur)
Plantes dépolluantes [Broché]
Bénédicte Boudassou (Auteur)
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Jeu 6 Jan - 18:27

Efficacité des plantes dépolluantes : la polémique enfle

Très récemment, l'Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) a publié un rapport détaillant l'état actuel des connaissances en matière de dépollution de l'air par les plantes. L'OQAI rappelle en premier lieu, que les études sérieuses démontrant l'efficacité des plantes dépolluantes sont peu nombreuses, insuffisamment rigoureuses, et menées uniquement en laboratoire; L'obsevatoire met en garde toute conclusion hâtive sur le bien fondé des propriétés dépolluantes que l'on prête à certaines plantes. Si certains effets ont été observés lors d'études menées en laboratoire depuis 2004 grâce au programme PHYTAIR, il faut prendre en compte la limite de ce type d'exercice, et l'OQAI ne manque pas de rappeler les limites actuelle de ses conclusions :

- Les tests ont été menés à ce jour l'ont été avec des taux de polluants nettement plus élevés que ce que l'on rencontre dans nos logements.
- L'ensemble substrat/racine/plante possède une action plus efficace que la plante seule, grâce aux micro-organismes du sol, c'est à dire dans des conditions bien différentes que celles proposées par de simples plantes en pot.
- Des dispositifs qui permettraient le passage forcé de l’air pollué à travers le substrat des plantes (systèmes de biofiltration) semblent les plus prometteurs, bien qu'ils nécessiteraient des études plus approfondies pour évaluer leur efficacité et leur innocuité, ainsi que leur applicabilité dans les bâtiments.

En conséquence, l'OQAI estime que l'étiquetage mentionnant les vertus dépolluantes de certaines plantes dans le commerce est à ce jour prématuré. Par ailleurs, il insiste également sur la potentielle toxicité (rare cependant) de certaines plantes, qui peuvent provoquer des allergies (comme les ficus, le cactus de Noël, le poinsettia, certaines variétés de primevères et de cyclamens) ou des accidents domestiques en cas d'ingestion, la présence de moisissures dans le substrat des plantes, ou même... les effets potentiellement néfastes sur la santé de l'utilisation de produits biocides pour leur entretien (un comble !).

La phase 3 du programme PHYTAIR devrait permettre d'en savoir un peu plus, avec en particulier des tests dans des conditions plus proches de celles rencontrées hors des laboratoires, et pourraient aboutir à des recommandations simples et pratiques pour le grand public.
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Lèna le Jeu 6 Jan - 18:28

Que faire alors en attendant ? Eh bien comme toujours au jardin : ce qu'il nous semble bon et ce que nous enseigne la nature expérience après expérience. Pour finir sur une note de pragmatisme, la dépollution peut également passer par des gestes simples :

- Limiter les apports en pollution de l'air : éviter de fumer, faire entretenir ses appareils à combustion, limiter l’utilisation de bougies et de masquants d’odeurs, mieux choisir ses produits d’entretien et ses matériaux de construction et de décoration
- Aérer et ventiler : éviter de boucher les entrées d’air, entretenir son système de ventilation, bien ouvrir les fenêtres lors de travaux de bricolage polluants

Et puis... aller au jardin, l'air y est si bon !
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 43
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: les plantes dépolluantes...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum