camp action climat...petite revue de presse

Aller en bas

camp action climat...petite revue de presse

Message par Lèna le Mer 12 Aoû - 16:47

L’aéroport de Nantes envahi par des militants d’Action Climat
France Info - 9 août 2009


Avec Virgile nous y étions ( pas à l'action ...non, non, on se morfondait à un mariage pendant l'action..non nous y étions) à camper, au camp action climat, les débats, les ateliers...




"La lutte locale contre le projet d’aéroport" c’était le principal objectif des militants d’Action Climat réunis dans un camp de tentes, cette semaine près de Nantes. Cette association s’est spécialisée sur le thème de l’effet de serre et du changement climatique. Elle a donc participé à la "Semaine de résistance" organisée par la Coordination anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

“A Nantes, des tritons, pas des avions ! Un aéroport fou veut se poser près de Nantes, écrasant 2 000 hectares de terres agricoles. Les gens sensés résistent” expliquent le site de ces activistes écologiques. Installés à proximité, dans leur "Camp Action Climat", pour la première fois en France, ils ont organisé une semaine de résistance au futur aéroport international de Notre Dame des Landes. Hier ils ont occupé l’aéroport de Nantes Atlantique.
©️ Action Climat


dans le Monde:
Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) Envoyé spécial

Le parti d'en rire a gagné : l'opération menée, samedi 8 août, pour ridiculiser le projet de grand aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), s'est déroulée dans un burlesque joyeux et non violent. Près de deux cents "habitants" du Camp action climat, installé durant la Semaine de la résistance à Notre-Dame-des-Landes, se sont retrouvés à l'aéroport de Nantes-Atlantique. La présence policière était importante.
Sur le même sujet
Des sit-in ont été organisés par les opposants au projet d'aéroport qui doit être construit d'ici à 2015.
Les faits A Nantes, le projet de grand aéroport reste contesté

A 11 heures, le micro de l'accueil était piraté, et une annonce sur le changement climatique résonnait dans les haut-parleurs de l'aéroport. Le son était rapidement coupé, mais le signal était passé : de partout, des clowns surgissaient et se mettaient à faire des pitreries, des jeunes installaient une tente et de la paille, d'autres accrochaient des banderoles aux balcons ("De l'oxygène, pas du kérosène", "Alerte à la bombe climatique"), des musiciens lançaient des polkas endiablées, des baigneurs se prélassaient sur des plages imaginaires... Pendant plus de deux heures, les halls fonctionnels de l'aéroport se sont transformé en une fête loufoque et joyeuse, soutenue par la Brigade activiste des clowns au meilleur de sa forme. Les voyageurs continuaient à circuler tant bien que mal, étonnés mais pas vraiment mécontents, d'autant que les manifestants leur faisaient des "bisous" amicaux.

La police, d'abord décontenancée, observait placidement. Seule remarque, surréaliste dans ce contexte, d'un responsable de la gendarmerie à un jeune qui tenait une cigarette : "On ne fume pas dans l'aéroport."

L'action concluait une Semaine de la résistance qui n'a pas rencontré le succès escompté par ses organisateurs, le collectif d'associations opposées de longue date au projet d'aéroport. Durant la semaine, ce ne sont que quelques milliers de personnes qui ont trouvé le chemin des grands champs nichés dans le bocage où se tenait le rassemblement.

"Nous n'avons pas assez communiqué", reconnaît Dominique Fresneau, coprésident de l'Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport). L'information avait en effet mal circulé dans les réseaux militants. "Il manque un esprit de convergence des luttes, analyse de son côté Karine Plantier, une militante de l'Acipa. Beaucoup ne voient leurs combats que d'un point de vue local."

La Semaine a cependant connu une animation continue, avec de nombreux débats et la présence, pour la première fois en France, d'un Camp action climat. Celui-ci, organisé par "un collectif d'individus", visait à démontrer qu'il est possible de vivre avec une empreinte écologique minimale et selon des modes d'organisation non-hiérarchique. Les quelque six cents participants ont ainsi vécu en quasi-autonomie énergétique (éoliennes, plaques solaires, générateur à huile végétale), utilisé des toilettes sèches, mangé bio et végétarien, trié et minimisé la quantité de déchets. Organisés en plusieurs villages, ils ont aussi expérimenté la démocratie directe, basée sur la prise de décision au consensus, l'absence de leaders, la répartition et la rotation des responsabilités...

Mêlant des personnes d'inspirations diverses (anarchistes, autonomes, "baba-cools", écologistes) et d'une moyenne d'âge nettement inférieure aux milieux militants traditionnels, le camp a vécu parfois en opposition avec les associations qui organisaient la Semaine de la résistance. Quelques membres du Camp ont ainsi déchiré des drapeaux des stands des mouvements (Verts, Attac, Parti de Gauche, NPA,...) qui s'étaient joints à la Semaine. La philosophie mise en oeuvre tout au long de celle-ci a cependant montré la possibilité de renouvellement des démarches de lutte, face à des formes militantes qui s'essoufflent parfois.
H. K.

chez Ouest torche:
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDetFdj_-Anti-aeroport-les-clowns-du-Camp-action-climat-a-Nantes-Atlantique_39382-1029633_actu.Htm



et son concurrent direct
http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-Climat-de-resistance-_9179-1026109_actu.Htm

à lire aussi les commentaires sur rue 89...
moi ça me fait rire : le journaliste est choqué de n'être pas le bienvenu comme un saint des saints...
ben non, tous ceux qui sont venus campés ne sont pas venus particpié à un truc médiatique...
non mon bon monsieur on peut aussi faire les choses par conviction sans vouloir être vu!
mais bon, j'admets que certains sur le camp sont plus farouchement opposé que d'autres aux média...et que ça crée un climat particulier qui ne doit pas être bien agréable.


autre article dans passerelle éco:

Alerte à la bombe climatique

(mis en ligne le samedi 8 août 2009)

Alerte climatique à l’aéroport de Nantes

Ce samedi 8 août 2009 à 11h00, des individuEs du Camp Action Climat de Notre Dame des Landes prés de Nantes ont mené une action théâtrale et festive d’alerte climatique à l’aéroport de Nantes Atlantique.
L’aggravation des dérèglements climatiques par un trafic aérien en constante augmentation a été pointée du doigt.

Cette action menée dans le cadre du camp action Climat vient soutenir la lutte locale contre le projet du nouvel aéroport à Notre Dame des Landes. Outre l’absurdité même de son existence en une époque d’épuisement du pétrole et de crise climatique, ce projet présente une démesure ahurissante.

Un voyageur bouleversé a donné le signal en prenant le micro dans le hall de l’aéroport pour clamer son désarroi. A ce message, d’autres voyageur-E-s ont décidé de renoncer eux aussi à leur vol : une plage s’improvise, des musiciens jouent, d’autres organisent un foot. Un camp de réfugié climatique s’établit, un doux parfum de paille envahit l’aéroport se mélangeant aux odeurs de pique-nique.

Un dialogue entre activistes et voyageurs s’instaure tandis qu’un cortège de vélorutionnaires arrive du camp afin de renforcer la présence des opposantEs au sein des halls d’embarquement. Trois heures durant, la douce folie des activistes, parfois clownesques, a su faire oublier celle, plus amère, des décideurs et des bétonneurs.

Cette journée d’actions de masse concrétise un des piliers du réseau international des camps climat : la résistance aux « crimes climatiques » par l’action directe créative non-violente. Elle n’est que l’une des initiatives prises aujourd’hui contre le projet d’aéroport et présage de la suite de la lutte locale.

Elle est également un aperçu des mobilisations, manifestations et blocages qui vont se mettre en place dans le cadre du sommet sur le changement climatique de Copenhague de décembre 2009.

avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 42
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum