La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

Aller en bas

La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

Message par clersev le Mar 2 Mar - 23:24

COMMISSION EUROPÉENNE - La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

La Commission européenne a annoncé mardi avoir autorisé la culture d'une pomme de terre génétiquement modifiée du groupe allemand BASF, le premier feu vert de ce type depuis douze ans dans l'Union européenne où les OGM suscitent une vive controverse. "La Commission a pris aujourd'hui des décisions concernant la pomme de terre transgénique Amflora", dont la culture est autorisée dans l'Union européenne "à des fins industrielles" et pour l'alimentation animale, selon un communiqué de l'exécutif européen.

Bruxelles a aussi accepté la commercialisation en Europe à des fins alimentaires de trois variétés de maïs transgéniques de la firme Monsanto, des dérivés du MON 863. Une décision moins spectaculaire dans la mesure où des produits OGM importés font régulièrement l'objet d'autorisations pour le commerce.

La vraie nouveauté concerne donc l'autorisation de la pomme de terre Amflora, un tubercule conçu par la firme BASF destiné à l'usage industriel pour son amidon et à l'alimentation animale. La Commission européenne n'avait plus donné son feu vert à une culture OGM en Europe depuis 1998 et le maïs OGM de Monsanto, le MON 810. L'exécutif européen, à qui revenait la décision finale après que les États de l'UE n'auront pas réussi à se mettre d'accord, s'est appuyé sur le fait que l'Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) a jugé que la pomme de terre ne posait pas de problème pour la santé.

Marqueur de résistance aux antibiotiques

Le féculent est renforcé en amylopectine, un composant de l'amidon utilisé par l'industrie pour fabriquer des textiles, du béton et du papier. Mais il contient aussi un gène marqueur de résistance aux antibiotiques, ce qui lui vaut d'être critiqué depuis longtemps par les défenseurs de l'environnement. Ces derniers s'inquiètent des risques de dissémination du gène sur les autres plantes dans la nature.

En outre, les défenseurs de l'environnement estiment que les avis de l'AESA doivent être pris avec précaution, car l'institution est au coeur d'une polémique après l'embauche de son ancienne directrice du département OGM, Suzy Renkens, par le groupe suisse Syngenta, présent dans le secteur des organismes génétiquement modifiés. "Cette décision de reprendre les autorisations de dissémination d'OGM dans l'environnement, en évacuant le débat sur leurs risques, est inacceptable", a critiqué la membre du groupe libéral Corinne Lepage, vice-présidente de la commission Environnement du Parlement.

De son côté, le ministre italien de l'Agriculture, a estimé que "le fait de rompre la prudence d'usage qui était respectée depuis 1998 est un acte qui risque de modifier profondément le secteur primaire européen". "Non seulement, nous ne nous reconnaissons pas dans cette décision, mais nous tenons à répéter que nous ne permettrons pas que cela remette en question la souveraineté des États membres en la matière", a-t-il ajouté. Et de conclure : "Nous évaluerons donc la possibilité de promouvoir un front commun de tous les pays qui voudront s'unir à nous pour défendre la santé des citoyens et les agricultures identitaires européennes".

Nouveau commissaire européen à l'Environnement

La décision prise mardi est de nature à relancer le débat autour de l'innocuité des produits OGM en Europe. L'autorisation de culture du maïs génétiquement modifié MON 810 de Monsanto, est arrivée à échéance il y a deux ans et n'a pas encore à ce jour obtenu d'autorisation de renouvellement

Les OGM sont un sujet extrêmement polémique dans l'Union européenne, en raison des craintes sur leurs effets possibles pour la santé et l'environnement. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a profité du début de son deuxième mandat à Bruxelles pour clore le dossier de la pomme de terre de BASF qui avait empoisonné son premier mandat en suscitant la controverse. Son ancien commissaire à l'Environnement, le Grec Stavros Dimas, aujourd'hui parti, était opposé à un feu vert à la culture. Le dossier a été confié à présent au nouveau commissaire chargé de la Santé et de la protection des consommateurs, John Dalli. Ce dernier s'est justifié mardi en indiquant que toutes les craintes en matière de santé avaient été "levées" par les études scientifiques. Il s'est dit favorable à une "innovation responsable" en matière de "technologies".

Source : Lepoint.fr, article ici (clic)
avatar
clersev
ça saute sur le clavier
ça saute sur le clavier

Nombre de messages : 493
Age : 39
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

Message par Thomas le Dim 7 Mar - 13:38

il y a la cyber pétition 340 sur cyberacteur...

http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=65

Thomas
membre actif

Nombre de messages : 29
Age : 44
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

Message par Lèna le Ven 12 Mar - 11:29

La France a décidé de saisir le Haut Conseil des Biotechnologies le Haut Conseil des biotechnologies (HCB), dans le cadre de l’autorisation de la culture de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora mise au point par la firme BASF, par la Commission européenne.

En effet, la commission européenne a autorisé ce jour la culture de l’Amflora, suite la procédure normale prévue par la réglementation à la suite de l’absence d’accord politique entre les Etats membres sur ce dossier lors de la session du 16 juillet 2007 du Conseil agriculture.



La décision du Gouvernement français de saisir le HCB, va dans le sens que cette Pomme de Terre OGM, contient un gène marqueur de résistance à un antibiotique. Ainsi, la France attendra l’avis de l’HBC pour donner sa position.

La France a décidé de saisir le Haut Conseil des Biotechnologies le Haut Conseil des biotechnologies (HCB)

La France souhaite qu’il n’y ait plus d’autorisation d’OGM sans le renforcement de l’expertise scientifique communautaire, en application des conclusions adoptées à l’unanimité par les Etats membres lors du Conseil européen des ministres de l’Environnement du 4 décembre 2008, peut on lire dans un communiqué de presse.

Aussi, Corinne Lepage, député européen, vice-présidente de la commission Environnement du Parlement, dénonce et s’oppose à une véritable offensive pro-OGM de la part de José-Manuel Barroso et du nouveau Commissaire européen à la santé et à la protection des consommateurs, John Dalli, au moment où la Commission Européenne annonce l’autorisation de culture d’une pomme de terre génétiquement modifiée.

Pour Corine Lepage, cette décision est inacceptable, « cela constitue une véritable déclaration de guerre à l’égard des citoyens européens majoritairement opposés aux cultures OGM, de la part de M. Barroso » affirme Corinne Lepage.

La pomme de terre génétiquement modifiée Amflora de la firme agro-chimique allemande BASF est enrichie en amidon notamment pour les besoins de l’industrie papetière. Elle contient des gènes marqueurs qui lui procurent une faculté de résistance à certains antibiotiques. Cet OGM pose un risque inacceptable pour la santé humaine et animale, ainsi que pour l’environnement. Le commissaire à la santé, le maltais Dalli, en charge des questions liées aux OGM, a d’ailleurs dû utiliser une procédure écrite, pour éviter une réunion et un débat des commissaires européens sur le sujet.

http://www.actualites-news-environnement.com/23059-OGM-Amflora-France-saisit-HCB.html
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 42
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La culture d'une pomme de terre OGM autorisée par Bruxelles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum