"Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par clersev le Dim 10 Avr - 16:01

Allez, pour faire réagir, un article lu cette semaine..

Le journaliste Gil Rivière-Wekstein passe au crible les promesses de l'agriculture biologique.
Par CHLOÉ DURAND-PARENTI

Il rame à contre-courant du bio et de l'écologiquement correct. Gil Rivière-Wekstein, journaliste fondateur de la revue Agriculture et environnement, sort cette semaine aux éditions Le Publieur un ouvrage intitulé Bio, fausses promesses et vrai marketing, destiné à tordre le cou aux idées reçues sur l'agriculture biologique. L'auteur a la dent dure, mais l'ouvrage, du genre poil à gratter, a le mérite de soulever des questions un peu vite évacuées d'un discours sur l'alimentation un brin monolithique. Entretien.

Quelle est, aujourd'hui, l'ampleur du phénomène bio ?

Médiatiquement, l'agriculture biologique est très présente et, ça, les grandes enseignes l'ont bien compris... Pour autant, l'engouement pour les produits bio doit être relativisé. Ainsi, en France, pour l'année 2010, le bio ne représente que 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit deux fois moins que les sandwichs (6,4 milliards d'euros) ou encore un dixième de la restauration rapide (32 milliards d'euros, en augmentation de 60 % entre 2004 et 2010). En termes de marché, la nourriture halal, dont on parle finalement beaucoup moins, représente aujourd'hui un marché plus important que le bio.

Connaît-on les motivations des consommateurs qui préfèrent les produits bio en dépit de leur coût élevé ?

Ils sont avant tout convaincus que c'est meilleur pour leur santé. Une croyance à laquelle les médias contribuent directement et indirectement en répétant sans cesse : attention, la nourriture conventionnelle est bourrée de pesticides et donc dangereuse pour la santé.

Ces produits sont-ils meilleurs pour la santé ?

Non, aucune étude sérieuse n'est parvenue à le démontrer scientifiquement. Certaines reconnaissent des différences nutritionnelles : un peu plus de ci, un peu plus de ça. Pour autant, aucun effet de ces apports sur la santé n'a été établi. En outre, ces différences nutritionnelles ne peuvent pas être attribuées au fait que le produit soit biologique. C'est le résultat d'un mode de production, d'un parcours agronomique. À titre d'exemple, la nourriture que vous donnez à un poulet "label" ou à un poulet "bio" a, bien entendu, une incidence sur la qualité de cette volaille. Dans les deux cas, il n'aura pas le même goût qu'un poulet élevé en batterie.

Il n'y aurait donc aucune différence ?

Vous avez un petit avantage qui peut parfois se transformer en inconvénient. Quand des végétaux sont traités systématiquement en préventif, ils ne tombent jamais malades, mais ne développent pas non plus de résistance. Quand vous ne traitez pas préventivement - ce qui est également le cas dans l'agriculture dite raisonnée - la plante est agressée et donc se défend. Elle sécrète alors certaines toxines qui sont bonnes pour notre santé, sauf que certaines d'entre elles peuvent aussi être toxiques...

L'agriculture biologique proscrit l'utilisation des traitements chimiques de synthèse régulièrement décriés pour leurs effets sur la santé. Ces produits ne sont-ils tout de même pas plus sains ?

Mais les producteurs biologiques utilisent eux aussi des pesticides, des produits naturels pas nécessairement inoffensifs. Prenez la roténone par exemple, l'Union européenne veut s'en débarrasser parce qu'elle est suspectée d'avoir un lien avec la maladie de Parkinson. De même l'huile de neem, interdite à la vente en France, mais autorisée dans certains pays européens, est un perturbateur endocrinien.

Ce type d'agriculture est-il plus respectueux de l'environnement ?

De ce point de vue, le cahier des charges du bio pose un vrai problème. Parce qu'il a été fixé dans les années 1920-1930 et que l'on refuse depuis de le faire évoluer. On se prive donc, en bloc, de toutes les découvertes de la chimie moderne et des biotechnologies. En revanche, de son côté, l'agriculture conventionnelle a pris cette question du développement durable à bras le corps. Elle développe aujourd'hui des méthodes qui sont en train de dépasser l'agriculture biologique sur ce terrain.

Lesquelles ?

On est, par exemple, en train de créer, en croisant deux variétés de pomme de terre, un "vilain" OGM résistant au mildiou. Ceux qui les cultiveront n'auront plus besoin de produits de traitement. Ils préserveront ainsi les sols quand l'agriculture biologique continuera de répandre du cuivre... Quant au désherbage mécanique préféré par l'agriculture biologique, il consomme beaucoup de pétrole. Alors, est-ce véritablement la solution la plus écologique ? La question mérite d'être posée.

Avec toutes ces fausses promesses que vous dénoncez, l'agriculture bio n'a donc pas d'avenir ?

Sa vraie place, à mon sens, c'est de proposer de la qualité gustative et des produits exceptionnels. Il y a d'ailleurs du bio vraiment très bon ou encore des gammes de produits biologiques innovants, originaux, qu'on ne trouve pas ailleurs. Ça, c'est un vrai marché ! Celui de l'exception. Mais il ne faut pas vendre du bio en disant que c'est meilleur pour la santé ou même pour l'environnement, c'est une fausse promesse...

Bio, fausses promesses et vrai marketing, Gil Rivière-Wekstein, éd. Le Publieur
Source : http://www.lepoint.fr/societe/rien-ne-prouve-que-le-bio-soit-meilleur-pour-la-sante-05-04-2011-1315682_23.php
avatar
clersev
ça saute sur le clavier
ça saute sur le clavier

Nombre de messages : 493
Age : 39
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par Lèna le Lun 11 Avr - 2:40

je suis morte de rire!!
le désherbage mécanique qui consomme plus de pétrole!!
comme si les conventionnel allaient avec leur petites papattes mettre un coup de glyphosate entre chaque allée sur des hectares et des hectares...
Mais pour qui nous prend-t-on?
le désherbage mécanique en bio c'est 3 choses : on passe un tracteur pour désherber avant de planter( onpeut même faire la technique des faux semis : on prépare la terre comme si on allait planter et non, 2 semaines plus tard rebelotte et soit on sème soit on recommence une dernière fois, histoire que les graines présentes dans la terre germent, avant et bnon pas pendant que le vrai semis s'épanouira. sans avoir être en concurrence avec les adventices.

Ensuite, l'autre technique : c'est le sarclage et c'est manuel!!

enfin il y a le désherbage qui lui brule du gaz( on brule les herbes en surface)*.


mais heureusement les paysans bio connaissent des trucs pour limiter la pousses d'herbes non désirées : le paillage ( avec du foin, ou de la paille, mais aussi des bâches plastiques, qui servent des années).

Quand à la plupart des agriculteurs bio qu je connais qui on fait une reconversion du conventionnel vers le bio, ou du conventionnel vers le raisonné puis le bio, ils le disent tous : ils ont moins de frais d'intrant en particulier de pétrole ( et oui, parce que dansles agriculteurs y'a aussi les éleveurs : qui laissent paitre leurs vaches sur des prairies non boostées, qui donnent du foin des dites prairies en hiver au lieu de faire venir des tourteaux de soja...) que ça soit pour le lait ou la viande, c'est énorme!!





Une chose me semble bizarre dans cet entretien : lorsque le mec déclare que la charte du bio est en place depuis 1920/ 1930...
Parce qu'à cette période là, c'est plutôt l'inverse, c'était le début de l'essor du tout chimique contre les maladies, contre les herbes, le début du lobbying de l'industrie qui se disait "phytosanitaire".


à mon sens, vu le peu de millions d'euros en france que le bio génère, je trouve étrange d'autant écrire dessus pour tirer à boulet rouge...




voilà m'dame, j'ai réagi.

bon allez, la vie dépend de nos rêves alors ne perdons pas de temps et allons nous coucher!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 42
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par Lèna le Lun 11 Avr - 2:42

ha si quand même je persiste : le bio c'est mieux pour la santé de la terre!!

et l'amalgame entre ogm et hybride, pour moi veut tout dire de ce que ce mec maitrise ou pas de son sujet...
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 42
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par clersev le Lun 11 Avr - 13:54

Merci de tes éclairages!

Je me suis posée des questions sur l'épandage du cuivre, j'avoue. Ca perdure, ça?
Et ce qui m'agace en fait, c'est que lui comme les autres confond OGM (organisme génétiquement modifié, au niveau des gènes) des plantes obtenues par "simple" croisements, les hybrides. Dans ma tête, il y a moins de risques avec les hybrides qu'avec les OGM, mais je me demande si ma vision se justifie scientifiquement. (ah, je viens de te relire, tu as les mêmes doutes que moi! Cool, je suis pas complètement à côté de la plaque)

Et pour avoir un peu discuté avec un éleveur bio, porte parole de la confédération paysanne dans son département donc un peu au fait j'imagine de certaines choses, je me demande à quoi pense le gars quand il dit
"En revanche, de son côté, l'agriculture conventionnelle a pris cette question du développement durable à bras le corps. Elle développe aujourd'hui des méthodes qui sont en train de dépasser l'agriculture biologique sur ce terrain."
j'ai des doutes...
avatar
clersev
ça saute sur le clavier
ça saute sur le clavier

Nombre de messages : 493
Age : 39
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 06/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par Lèna le Lun 11 Avr - 16:01

oui, le cuivre est autorisé en bio. mais restreint en quantité toutefois...( c'est pas de "l'épandage"...quoique je ner connaisse pas si bien l'utilisation en "plein champ".

par contre, dans le conventionnel, c'est aussi ce qui est utilisé!! et c'est épandu pour le plein champ.
nombre de tomates ont cette couleur sur les marchés dès que le temps est pluvieux et tous les stands ne vendent pas du bio
avatar
Lèna
Admin

Nombre de messages : 871
Age : 42
Localisation : ille et vilaine
Date d'inscription : 14/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par Sybelline le Lun 18 Avr - 10:21

lol l'article

Disont le bio >>> c'est "moins" mauvais !?!
Dans le sens où l'on nous vend du 'bio' à tout va ... et que finalement à la fin le bio devient non bio dans le sens qu'il faut produire en quantité ...
avatar
Sybelline
membre actif

Nombre de messages : 26
Age : 43
Localisation : 72
Date d'inscription : 17/04/2011

http://boudoir-sybelline.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Rien ne prouve que le bio soit meilleur pour la santé"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum